01/12/2005

Interview de Jimmy Van Der Plas

 

Jimmy Van Der Plas fait partie des "conseillers Jazz" pour le CC.

 

 

Leo Flechet

Illustration de John Kusters

*D’où vous est venue cette passion pour le jazz ?

Oh, cela fait des années.

Après la libération en 1945, j’écoutais " Trust " de l’armée américaine en Allemagne.

C'était la radio AFN. (American Forces Network).

L’émission commençait vers 22h jusqu'à 4h du matin.

C’est arrivé ainsi. ( rire)

*Avez-vous déjà joué dans un groupe de jazz ?

Non, je ne connais aucun instrument.

J’ai l’oreille mais je ne connais pas la musique.

J’aurais bien voulu jouer du trombone mais mon père ne voulait pas.

Il désirait que j’étudie l’arcordéon.

Et après c’était trop tard.

*Comment êtes-vous arrivé au centre culturel d’Ans ?

En 1989, je suis venu voir un concert au centre culturel d’Ans.

C’etait Toots Thielemans qui jouait.

Par la suite, j’ai tenu l'œil sur les différentes programmations qui se faisaient ici.

C’est comme ça que j ai su que de temps en temps, il y avait un groupe de jazz qui se présentait.

Pas nécessairement des gens connus comme Thielemans mais des petits groupes que je connaissais bien.

*Quel est l’origine du jazz Al’Trappe ?

Étant venu assister deux ou trois fois à des concerts de jazz, j’ai eu l’occasion de parler au directeur du centre culture, Denis Gilis.

Il m a demandé si je connaissais assez bien le jazz.

Je lui ai répondu que j’écoutais du jazz un peu partout, à cette époque -là.

C’est au fur et à mesure de nos conversations que nous sommes arrivés à faire venir un peu plus souvent des groupes de jazz.

Et donc, plus de personnes.

En 1991 il en venait un par mois.

C’est M. Denis qui a trouvé le nom de " jazz Al’trappe " puisque le lieu dit est Al’Trappe.

Il y a une plaque près de l’autoroute avec ce nom.

Je ne sais d ailleurs pas pourquoi.

*Ou se donnaient les 1er concerts de jazz au centre culturel ?

Les petits groupes se présentaient au cabaret derrière le centre culturel .

C’est à cet endroit que tout a commencé.

Ensuite, il y a eu de plus en plus de monde

Nous avons dû déplacer le cabaret à la salle.

Certains concerts se donnaient dans la grande salle, surtout quand c’était des Big Band ou des groupes connus,…

*Quels sont les grands personnages qui se sont présentés au centre culturel d’Ans ?

Oh, Toots THIELEMANS dont je vous ai déjà parlé, mais aussi Jacques PELZER, SADI, Steve HOUBEN,..

Parmi les programmateurs, il y avait un musicien de jazz qui a joué avec des grands noms Il s’appelait Léo FLECHET, il organisait aussi des concerts en dehors de la programmation pré-établie, un vrai bonheur !

Malheureusement, il y a maintenant un peu plus d’un an, il est décédé.

Nous avons eu vraiment de bons moments , et il y en aura encore.

Des moments forts.

*Quel est votre rôle au sein du centre culturel ?

Je suis dans le groupe de programmation.

Je viens ici pour voir si tout est en ordre, jeter un petit coup d’œil ( rire ) et parler avec les musiciens.

Je place également des étiquettes sur les tables pour des personnes qui ont réservé.

Je fais de la publicité en allant mettre des flyers sur les présentoirs en ville et en placant des affiches.

*Quel est pour vous l’avenir du jazz ?

Les lieux, où l’on fait du jazz, se multiplient et les fans connaissent parfaitement les dates des différentes représentations.

*La Belgique a une place importante dans le jazz. Pouvez-vous m ‘en parler ?

Oui bien sûr, vous avez :

Jacques Pelzer qui a joué en Amérique,

Steve Houben,

Bobby Jaspar,

René Thomas entre autres

La Belgique a accueilli le jazz grâce à de bons cabarets mais aussi à des festivals de renommés comme celui de :

Comblain la Tour (années 60’),

le festival de jazz à Bruxelles, 

 le festival Belga jazz,

et le festival international de Liège

Toujours maintenant, il y a des concerts comme celui qui se déroule à Liège, à Dinant, à Huy, …

A liège, il y a la maison du jazz où chaque semaine, il y a des cours, des projections de vieux films sur cette musique.

Il y a également le Pelzer club qui est la maison du défunt Jacques PELZER.

*Quels sont les morceaux de jazz que vous aimez ?

Pour moi, ce sont des standards, des morceaux connus, et chaque fois qu’un groupe joue un de ces airs, il le personnalise.

C’est ce qui m intéresse, c’est la manière dont les musiciens vont interpréter, jouer un " classique ", ressentir cette musique.

Des groupes qui ne jouent que leurs compositions doivent être écoutés plusieurs fois pour être appréciés.

*Comment percevez-vous le jazz dans notre société ?

Il n’y a pas assez de publicité, malheureusement

Le jazz est méconnu sauf, comme je vous l’ai dit, du public qui en est amoureux, qui a su s’en approcher

Les jeunes maintenant écoutent du rap, de la techno Il n’y a pas de sentiments dans ce genre de musique

Tandis que dans le jazz….Ah, le jazz.


Propos recueillis par Rockx Nancy , stagiaire au CC d'Ans.
















10:28 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.