21/01/2006

Photo extraite du film de Charline Caron

Anne Gennen au saxophone

 

Photo extraite du film de Charline Caron " Souvent la musique me prend comme une mer"qui sera présenté en avant-première au CC d'Ans-Alleur le vendredi 03 février à 20h30. Suivi du concert de Garrett List.

 

Ce film est un portrait de Garrett List, compositeur et tromboniste américain établi depuis vingt-cinq ans à Liège.

Membre influent de l’avant-garde musicale dans les années 70’ aux USA, il a posé son trombone au début des années 80’ au conservatoire de Liège où il dirige la classe d’improvisation.

 

Homme de plusieurs situations musicales (du solo à l’orchestre symphonique), Garrett List travaille aussi bien avec son Ensemble qu’avec ses étudiants ou encore en accompagnement de musiciens d’horizons divers.

 

Le tour de force de List est d’avoir magnifié la tradition classique occidentale en y ajoutant les risques de l’impro et la forme des « songs » de son amérique natale pour arriver à une musique accessible et humaniste.

18:41 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/01/2006

Au CC d'Ans-Alleur le vendredi 03 février 06 à 20h30

Garrett List et la Riffing Society
 
                                "C'est quoi , le riffing?"
 

D'après le Websters New World Dictionary , un riff c'est la répétition constante d'une phrase musicale soit comme fond sonore soit comme thème de base d'un choeur final. Voilà qui fournit une réponse précise mais réductrice à la question " C'est quoi , le riffing ?"
 
Le Riffing est une forme d'improvisation que l'on trouve dans la musique afro-américaine des années 1920 et 30 parfois appelée 'jazz' . Il trouve probablement son origine dans une des musiques africaines importées par ces êtres humains destinés au marché au esclaves de Nouveau Monde.
 
"Riffs libres" et " Riffs calculés" sont séparés par des chansons qui nous sont chères dans notre ancien répertoire , des airs qui se sont accumulés depuis 35 ans ; des titres à nous , des airs traditionnels , des grands classiques , tout mélangés dans une ratatouille étonnante.
 
Garrett List et la Riffing Society
 
 
Avec : Anne Gennen        : Saxophone Alto
           Manu Louis           : Guitare électrique
           Michel Marissiaux : Basse électrique
           Jan Rzewski          : Saxophone Soprano
           Garrett List           : Trombone , chant
 

Anne Gennen:

Née en 1977, est diplômée du conservatoire de Liège en saxophone, musique de chambre, solfège spécialisé et improvisation.Musicienne supplémentaire à l’Orchestre Philharmonique de Liège ainsi qu’à l’Opéra Royal de Wallonie.Elle enseigne son instrument à l’académie de Malmedy et de Montegnée.Elle participe régulièrement à des créations (rencontre avec des compositeurs québécois, créations belges : Le cheminement de la baleine de Michel Gonneville et le Quintette pour quatuor de saxophone et piano de Bruce Mather).Elle se produit avec « Ouïe-Dire & Cie », « Funk Sinatra » (guitare, basse, batterie, flûte, violon, saxophone dans des compositions d’Emmanuel Louis), « We are not flowers » (duo burlesque avec Emmanuel Louis autour de ses compositions), participe à de nombreux projets de la compagnie « Les passeurs de rêves » (théâtre-musique de rue : Le maître du monde, La Orchesta de la muerte, Burlando Fiesta.

 

Emmanuel Louis:

Né en 1981, guitare électrique, acoustique, voix, compositions, arrangements.Il étudie la guitare avec Jean-Pierre Froidebise et Philippe Doyen, puis au Conservatoire Royal de Musique de Liège avec Frederic Rzewski, Garrett List, Jean-Pierre Peuvion et Michel Massot.Il s’est produit avec différents groupes de jazz, blues, improvisation, chanson, rock, musique expérimentale et Zop Hopop.Actuellement, il joue dans « All is pretty / Tout est joli », « Garrett List and the riffing society » ; compose et interprète la musique du duo « We are not flowers » avec Anne Gennen, du groupe à géométrie variable « Le plus bel orchestre du monde » et du sextet « Funk Sinatra ».Il compose pour différents ensembles de musique de chambre, fanfare et arrange des chansons.

 

Michel Marrissiaux:

Séminaire de jazz au Conservatoire Royal de Musique de Liège. Concerts et albums avec Peter and the Lions, André Borbé, David Linx, Pierre Van Dormael, Stéphane Galland, Fabizzio Cassol, Michel Debrulle… Album solo en 1987 : Wishes.En 2001 création du groupe 3 to 1 avec Yves De Keyser, Youssef Khelil et Fabian Bennardo; mélange acoustique de divers courants (bkues, rock, folk rock, ballades, jazz, pop) ; premier album No Rights.

 

 

Garrett List :

Né à Phoenix (Arizona) Garrett LIST joue du trombone et chante depuis l'âge de sept ans. A dix-huit ans, lorsqu'il entre à l'Université, il a déja une vie professionnelle et pédagogique remplie, il joue autant de la musique classique que d'autres styles (jazz, pop, blues), tout en donnant des cours aux enfants. Il s'adonne aussi à la composition.

En 1965, il part pour New York pour y suivre des études strictement classiques à la célèbre Juilliard School of Music. Il y rencontre le compositeur italien Luciano BERIO et le chef d'orchestre Dennis RUSSELL DAVIES avec qui il forme le Juillard Ensemble. Grâce a cet ensemble, il rencontre aussi les compositeurs Henri POUSSEUR et Pierre BOULEZ et se met à jouer leurs musiques. Il entreprend plusieurs tournées en Europe et enregistre.

Après cette immersion totale dans la musique contemporaine et ces études intenses au conservatoire Juilliard, il ressent le besoin d'une autre vision de la création musicale. C'est l'époque du free jazz et New York est sous le choc de mai '68. Il découvre l'improvisation, pas seulement dans le cadre du jazz ou du blues, mais la considère comme une manière de vivre la création musicale de l'intérieur. Il rencontre alors John CAGE, Frederic RZEWSKI, LaMonte YOUNG, Rhys CHATHAM, Anthony BRAXTON, Steve LACY et devient membre du Musica Eletronica Viva, un des groupes les plus influents de la musique improvisée de l'époque. Les créations de Phillip GLASS et Steve REICH le touchent. Toutes les nouvelles tendances du minimalisme, du post-modernisme ou de l'art éclectique se retrouvent dans ses créations. Il participe à la fondation du Kitchen Center for Video and Music, le haut lieu de ce nouvel art, et en devient le directeur musical.
Il joue aussi intensément pour la Compagnie de Ballet de Merce CUNNINGHAM, avec John CAGE.
Durant cette période il enseigne au Creative Music Studio, une école qui se voue à la nouvelle musique. Là, il développera ses idées pour la pédagogie de la musique improvisée.

Il décide de créer son propre ensemble afin de poursuivre son chemin. En 1977, le A-1 Art Band est né. Plusieurs tournées aux Etats-Unis et en Europe s'ensuivent, ainsi que l'enregistrement de deux disques, "American Images" et "Fire and Ice", ainsi que la "Symphony N¡ A-I" et "The Black Star Pilgrimage" (pour orchestre symphonique et improvisateurs, créée au "Cabrillo Music Festival" en 1979). Sur ce dernier figure Ed FRIEDMAN comme librettiste (le parolier de Fly Hollywood, entre autres).

En 1981, à l'invitation de Henri POUSSEUR, il fonde la classe d'improvisation au Conservatoire Royal de Musique de Liège. Dès lors, il peut se consacrer à l'enseignement de l'improvisation d'une manière profonde et rigoureuse, tout en continuant son activité de concertiste.

Il compose le "Requiem for Helen Lopez", donne des concerts en Europe avec Steve LACY, Frederic RZEWSKI, Misha MENGELBERG, entre autres. Avec un groupe composé de ses étudiants, il crée la musique du spectacle "Metropolis" sur un film muet de Fritz LANG, et en solo, un spectacle sur les films muets de Man RAY.
Pour The Man Ray Cycle, il développe la technique du trombone électrique et le groupe des étudiants devient alors Le Collectif du Lion (d'après Le Lion S'Envoile, haut lieu de la musique créative a Liège).

En 1984, il crée avec quelques anciens élèves, The Real Live Orchestra, ensemble de tendance plutôt électronique avec lequel il perfectionne son trombone électrique.
En 1984-86, un spectacle sur le cinéma muet abstrait "Live Orchestra-Pure Cinema" (Fernand LÉGER et Hans RICHTER) est présenté dans plusieurs festivals; "Orlacs Hand" l'est au Festival du Film Fantastique à Bruxelles. The Real Live Orchestra enregistre un disque, "In and Out".

En 1987, la composition assistée par ordinateur inaugure le monumental cycle "Music for Trees" (Musique pour les Arbres) qu'il commence par jouer seul assisté par un MIDI-orchestra fait de synthétiseurs. La composition est terminée en 1989 et il commence à chercher comment réaliser "Music for Trees" comme musique acoustique. En 1988, il est désigné comme directeur du "Central Intelligence Orchestra" à Berlin, un big band du jazz pour lequel il compose de nombreuses oeuvres. En 1989, le Collectif de Lion se métamorphose en La Grande Formation et enregistre un CD, "Anyone Lived In a Pretty How Town".

De 1992 a 1995, il collabore à plusieurs projets avec la Compagnie Tandem, Michèle NOIRET et Bud BLUMENTHAL, ce qui donne naissance à Fishtracks, Avna, et Tollund, des compositions pour la danse.

Il a également collaboré avec des plasticiens. Avec Paul GONZE, il compose "Les quatorze âge de la Lune" et "Douze rounds pour une année", deux Ïuvres qui serviront de base pour la musique symphonique du même nom créée par l'Orchestre Philharmonique de Liège en 1995.

Pendant plusieurs années, il anime des stages avec Michel BARZIN autour du la relation entre la musique et les arts plastiques. Avec Etienne WÉRY, il crée les spectacles "peinture et musique improvisée". En 1994, il forme enfin le Garrett List Ensemble et enregistre deux CDs "The Unbearably Light" et "The Voyage" pour le label Carbon 7 à Bruxelles.
Avec cet ensemble, augmenté des chanteurs David Linx, Christine SCHALLER et Lucy GRAUMAN, il présente au Botanique sa cantate "Au Coeur du Monde", basée sur des textes de Blaise CENDRARS.

Récemment, la Ville de Liège lui a demandé de composer une musique pour l'inauguration de la nouvelle fontaine sur la Place St. Lambert. Avec Ariane SOTIAUX comme chansonnière, il a composé "La Messagère de Liège".

En 2000, Garrett LIST compose et dirige la musique de la pièce "Rwanda '94", unanimement saluée par la critique et le public de la francophonie. Il considère d'ailleurs cette expérience musicale comme la plus palpitante de sa carrière jusqu'à présent.

 

 

18:11 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 CC Ans-Alleur (Liège)

Voici un aperçu de la saison jazz 2006


03/03/2006 à 20h30 : Travelling Joni Mitchell

07/04/2006 à 20h30 : Qu4tre

05/05/2006 à 20h30 : MP4

02/06/2006 à 20h30 : Michel Mainil Quartet


01/09/2006 à 20h30 : Pascal Michaux

06/10/2006 à 20h30 : Micheline Pelzer

03/11/2006 à 20h30 : Pascale Elia Jazz Quintette

01/12/2006 à 20h30 : Gospel
 

16:51 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2006

Buster & the Swing

Après un concert au Village, Buster & the swing s'est produit au CC d'Ans-Alleur dans le cadre du Cabaret Jazz Al'Trappe.
 
Photo Jimmy Van Der Plas


20:53 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 Bob Dartsch à la batterie et Jean Van Lindt à la contrebasse

Photo Jimmy Van Der Plas
 



19:49 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

René De Smaele

Photo de Jimmy Van Der Plas

René De Smaele sur la scène du CC d'Ans-Alleur (Liège) : Elégance, brio, générosité, fantaisie... Que du bonheur!

 

 

 

Cliquer sur previous pour la suite...

19:01 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |