23/01/2007

CONCERT DE S. GALLAND ET N. VERAS

 

photos Jimmy Van Der Plas

duo Galland-Veras 05.01.2005 005
duo Galland-Veras 05.01.2005 002

 

 

Rencontre au sommet entre les polyrythmies universelles de Stéphane Galland et les virtuosités sensibles du jeune guitariste brésilien


Né dans une famille de musiciens en 1969, Stéphane Galland a eu sa
première batterie à l'âge de trois ans. A l'âge de 9 ans, il décide de
suivre les cours de percussions classique au Conservatoire de Huy. A
l'âge de 17 ans, alors qu'il finit ses études secondaires, il est
diplômé de tous les cours classiques principaux. Il s'intéressera
fortement au jazz lorsqu'à 11 ans il commence a jouer avec des musiciens
de jazz, dont un tout jeune Eric Legnini. A 14 ans, il fera sa première
apparition TV aux côtés du violoniste Jean-Pierre Catoul. A 15 ans, il
suit différents cours et workshops avec entre autres les batteurs Dré
Pallemaerts, Bruno Castellucci, Aldo Romano, Joey Baron, et Billy Hart.
Ayant eu l'opportunité de jouer avec tous les grands noms du jazz belge
étant adolescent, il rechercha de nouvelles expériences en musique. En
1988, il rencontre le guitariste Pierre van Dormael et avec plusieurs
musiciens fonde le club "De Kaai", qui deviendra un laboratoire pour
toutes sortes d'expérimentations musicales. C'est là que naîtra le
projet Nasa Na, avec Pierre van Dormael, Stéphane, Fabrizio Cassol et
Michel Hatzigeorgiou qui après le départ de Pierre deviendra par la
suite le mythique Aka Moon qui avec plus de 10 ans d'existence a
enregistré plus de 10 albums avec de nombreux invités notamment indiens
et africains. Stéphane Galland est devenu un batteur très original,
reconnu pour sa créativité et sa maîtrise de rythmes très complexes,
influencés par différentes cultures musicales comme le jazz, les
musiques indienne et africaine, la pop et la musique classique. Stéphane
joue dans différents projets, dont entre autres Aka Moon, Greetings from
Mercury,  Bzzz Pük et le trio du guitariste brésilien Nelson Veras. Il a
également joué pour la chanteuse pop Axelle Red. Durant l'été 2003, il a
joué avec Joe Zawinul pour sa tournée européenne.


Né au Brésil, Nelson Veras s'est installé en France à 14 ans et a joué
avec Pat Metheny dans le film « Just a Dream » et s'est produit au
Festival de Paris. A 16 ans, il monte le Nelson Veras quartet avec
Michel Benita, Eric Barret et Aldo Romano, groupe avec lequel il joue au
festival de Marciac (première partie de Herbie Hancock), au festival de
jazz à Nice, Vannes et d'autres... Il joue très jeune avec de très
grands artistes (Gary Peacock, Aldo Romano, Hein van de Geyn, Lee
Konitz, Stefano Cantini, Jean-Louis Matinier, Renaud Garcia-Fons,
Stephano Di Batista, Linley Marthe...). En 2004, il joue et enregistre
avec Steve Coleman. Sa maîtrise de l'instrument ainsi que sa capacité à
jongler avec les rythmes et harmonies les plus complexes, associées à
une intelligence et une sensibilité musicales rares font de lui un des
jeunes guitaristes les plus étonnants de la scène internationale. Un
petit miracle... qui ne fera que grandir.

Claude Loxhay

23:48 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/01/2007

Phil Abraham 4 tet

Phil Abraham 4t 022

Phil Abraham 4t 010

     Photo de Jimmy Van Der Plas (F. Simtaine -I. Paduart)

Abraham%20Phil01

 

Après son trio avec le guitariste français Fred Favarel et ses deux passages au sein de l’hexagonal Orchestre National de Jazz, Phil Abraham revient à cette formule en quartet chère à ses débuts. Aux pianistes Ron van Rossum (album “At the Sugar Village”) et Michel Herr  (albums“Stapler” et “En public”), succède le fin mélodiste Ivan Paduart, déjà présent sur ce “K.Fée Live” enregistré dernièrement à Mons. A la batterie, Félix Simtaine que le Montois a déjà croisé au sein d’Act Big Band et de Tentamarre. Une formation qui marie swing et sens mélodique pour cet adepte du “jazz pur”.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

 

Sam Gerstams à la contrebasse

Félix Simtaine à la batterie

Ivan Paduart au piano

 

En première partie un Trio liégeois : Wang Wei

21:51 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |