20/05/2007

AJA 4 tet au CC d'Ans-Alleur le vendredi 01 juin à 20h30

AJA Quartet:

Alain Pierre (guitares)

Stéphane Mercier (sax alto)

Olivier Stalon (basse électrique)

Antoine Cirri (batterie)

 

Guitariste de formation classique mais attiré, depuis toujours, par le jazz, Alain Pierre avait lancé, au sein d’Anfass, un chatoyant “Message d’amour et de lumière”, en compagnie de Steve Houben et du joueur de ney Hichem Badrani. Après avoir formé l’AJA Trio avec son complice Antoine Cirri, voici qu’il ouvre la formule à un quartet en compagnie d’Olivier Stalon, le bassiste du groupe Quetzal et de Stéphane Mercier, un saxophoniste attiré par les sonorités électriques. Tantôt à la guitare classique, tantôt à la guitare à douze cordes, il tisse de lumineuses mélodies traversées de grooves endiablés.

Claude LOXHAY

 

Centre culturel d'Ans

Place des Anciens Combattants

4432 Alleur

04 / 247 73 36      centreculturelans@skynet.be

AJA 4tet

15:34 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/05/2007

Photos Jimmy Van der Plas -Festival Jazz à Liège 07-

Jazz_à_Liège_2007_032
Jazz_à_Liège_2007_016

Jazz_à_Liège_2007_026

Jazz_à_Liège_2007_024

Dans les années ‘80, le nom de John Ruocco était sur toutes les lèvres. Pas un projet important, pas un disque ne se faisait sans que n’y apparaisse la patte de ce ténor américain, par ailleurs clarinettiste raffiné, qui cotoya au cours de sa carrière des géants comme Art Farmer, Dizzy Gillespie, Joe Lovano ou Slide Hampton. Et puis l’homme s’était fait plus rare, se consacrant avec intensité à l’enseignement, en Belgique ou aux Pays-Bas, travaillant avec divers big bands (dont celui de Peter Herboltzheimer), et réapparaissant à l’occasion, comme clarinettiste surtout, sur des disques de Charles Loos ou Philippe Aerts.

En live par contre, on aurait en vain cherché son nom sur les affiches et Jazz à Liège est d’autant plus heureux d’acueillir monsieur
John Ruocco à l’occasion de la sortie du nouveau CD qu’il vient d’enregistrer en partenariat avec un tandem qui fut longtemps la rythmique de référence du pays, et qui reste aujourd’hui une des plus efficaces en termes de swing et d’énergie créatrice : Jean-Louis Rassinfosse (cb) et Félix Simtaine (dms), pilliers du jazz belge s’il en est. Ensemble, ces trois-là vont nous prouver que le trio pianoless a encore de sacrées belles heures devant lui.

23:41 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |