27/02/2008

John Ruocco au Centre culturel d'Ans

7 Mars 08 à 20h30

John Ruocco (Sax)

Jean-Louis Rassinfosse (Contrebasse)

Félix Simtaine (Batterie)

 

Unis par la même passion pour la plus pure tradition jazz, voilà plus de 25 ans que nos trois compères se croisent, de l'Act Big Band au quintet de Richard Rousselet ou à ce quartet avec Michel Herr de l'album Soon Spring. Mais pas de disque en trio jusqu'à cet A Ghost of a Chance sorti en 2007. Dans un répertoire de grands classiques, le ténor de l'Américain fait merveille, en parfaite complicité avec la contrebasse

véloce de Jean-Louis Rassenfosse et l'énergie galvanisante de Félix Simtaine.

6,5 € et 8 €

Concert avec les Lundis d’Hortense

Ruocco_Simtaine_Rassinfosse

17:33 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/07/2007

OUF ! C'EST LA RENTREE !

Fred Delplancq 4tet le 7 septembre 07 à 20h30.

CC Ans, Place des Anciens Combattants, 4432-Alleur-

04 / 247 73 36

Fred Delplancq Quartet: “Second Time”
delplancq -photo P. Tombelle-

 Fred Delplancq: saxophonesVincent Bruyninckx: pianoSam Gerstmans: contrebasseToon Vandionant: batterie  Après le succès de son album “Witches Dance” gravé en compagnie de Jef Nève, revoici Fred Delplancq, avec un répertoire flambant neuf et de nouveaux partenaires. Au piano, Vincent Bruyninckx, élève de Nathalie Loriers et d’Eric Legnini, allie sens mélodique et swing. A la contrebasse, Sam Gerstmans, fidèle complice de Steve Houben et de Jacques Pirotton, est aussi la pierre angulaire du trio de Phil Abraham. A la batterie, Toon Vandionant, élève de Dré Pallemaerts, vient de se produire à Jazz à Liège avec Pascal Mohy. Un ténor vigoureux et un trio soudé: du punch à l’état pur.Claude LOXHAY (J@zz@round) 

12:23 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le Chanteur guitariste Sean Gourley

S. Gourley

 

 

Vendredi 5 octobre 07 à 20h30

 

Sean Gourley et le New Look Trio

 

Sean Gourley: guitare et chant

Johan Clement: piano

Roger Van Haverbeke: contrebasse

Thierry Clark: batterie

 

Fils de Jimmy Gourley, célèbre guitariste de l’ère bop qui cotoya, entre autres, Bobby Jaspar, Lou Bennett et Eddy Louiss, Sean s’est forgé un prénom sur la scène internationale depuis près de vingt ans. Sollicité tantôt  par le chanteur Sanseverino, tantôt par le saxophoniste Barney Wilen, Sean Gourley a donné toute la mesure de son talent sur l’album “Straight Ahead Express” enregistré avec son père: de grands standards américains (Speak low, Angel eyes) cotoient d’élégantes chansons françaises (Syracuse). Galvanisé par le New Look Trio, le swing est garanti.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

12:21 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

CAFE LIEGEOIS

Vendredi 2 novembre 07 à 20h30

 

Café Liégeois: Remember Getz

 

Alexandre Plumacker: trompette

Daniel Pollain: saxophone ténor

Pascal Mohy : piano

Olivier Stalon : basse

Patick Wante : batterie

 

Révélé par le Big Band Evasion puis le Ten-Tamarre de Félix Simtaine, aux côtés de Gustavo Bergalli et Phil Abraham, le premier vient de diriger de main de maître le Big Band de Liège pour un vibrant hommage à Sadi. Fondateur du Shine Quartet, le second travaille  son ténor, depuis des années, pour se rapprocher au plus près de la sonorité ouatée de Getz. Emmené par le trio empathique de Pascal Mohy, les voici réunis pour un Remember Getz qui parcourt toute l’aventure musicale de “The Sound”, du “Herd” de Woody Herman au répertoire des années ‘80, en passant par la période brésilienne.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

PLUMACKER

Photo J. Van Der Plas

12:15 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ALEX SCORIER & THE BLBB

Vendredi 7 décembre 07 à 20h30

Alex Scorier & The Brussels Little big Band

 

Alex Scorier, Livia Michiels, Urs Dubicki (anches)

Marie-Anne Standaert, Hinderik Leeuw (tp)

Sébastien Jadot (tb)

Eve Beuvens (p)

Benjamin Ramos (cb)

Jérôme Baudart (dm)

 

Membre du Brussels Jazz Gang du trompettiste Herman Sandy comme de Placebo de Marc Moulin, Alex Scorier a cotoyé aussi bien Don Byas que Buck Clayton. Après avoir réuni de jeunes saxophonistes comme P. Vaiana et E. Vann au sein de Saxomania, il tente l’aventure du Brussels Little Big Band en s’entourant de musiciens confirmés comme de nouveaux talents tels Urs Dubicki ou Eve Beuvens. Avec l’énergie d’un véritable big band, le nonet nous fait, entre autres, revisiter le grand répertoire d’Ellington (de Satin Doll à Mood Indigo) et de Basie (Lil’Darling, Tickle Toe): du swing dans la plus pure tradition.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

 

a.scorier

Photo: J. Van der Plas

12:12 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2007

Les Photos de Jimmy Van der Plas -concert d'Aja 4tet à Ans-

Aja 4t 001

Aja 4t 003

Aja 4t 005

Aja 4t 006

13:08 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/05/2007

AJA 4 tet au CC d'Ans-Alleur le vendredi 01 juin à 20h30

AJA Quartet:

Alain Pierre (guitares)

Stéphane Mercier (sax alto)

Olivier Stalon (basse électrique)

Antoine Cirri (batterie)

 

Guitariste de formation classique mais attiré, depuis toujours, par le jazz, Alain Pierre avait lancé, au sein d’Anfass, un chatoyant “Message d’amour et de lumière”, en compagnie de Steve Houben et du joueur de ney Hichem Badrani. Après avoir formé l’AJA Trio avec son complice Antoine Cirri, voici qu’il ouvre la formule à un quartet en compagnie d’Olivier Stalon, le bassiste du groupe Quetzal et de Stéphane Mercier, un saxophoniste attiré par les sonorités électriques. Tantôt à la guitare classique, tantôt à la guitare à douze cordes, il tisse de lumineuses mélodies traversées de grooves endiablés.

Claude LOXHAY

 

Centre culturel d'Ans

Place des Anciens Combattants

4432 Alleur

04 / 247 73 36      centreculturelans@skynet.be

AJA 4tet

15:34 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/05/2007

Photos Jimmy Van der Plas -Festival Jazz à Liège 07-

Jazz_à_Liège_2007_032
Jazz_à_Liège_2007_016

Jazz_à_Liège_2007_026

Jazz_à_Liège_2007_024

Dans les années ‘80, le nom de John Ruocco était sur toutes les lèvres. Pas un projet important, pas un disque ne se faisait sans que n’y apparaisse la patte de ce ténor américain, par ailleurs clarinettiste raffiné, qui cotoya au cours de sa carrière des géants comme Art Farmer, Dizzy Gillespie, Joe Lovano ou Slide Hampton. Et puis l’homme s’était fait plus rare, se consacrant avec intensité à l’enseignement, en Belgique ou aux Pays-Bas, travaillant avec divers big bands (dont celui de Peter Herboltzheimer), et réapparaissant à l’occasion, comme clarinettiste surtout, sur des disques de Charles Loos ou Philippe Aerts.

En live par contre, on aurait en vain cherché son nom sur les affiches et Jazz à Liège est d’autant plus heureux d’acueillir monsieur
John Ruocco à l’occasion de la sortie du nouveau CD qu’il vient d’enregistrer en partenariat avec un tandem qui fut longtemps la rythmique de référence du pays, et qui reste aujourd’hui une des plus efficaces en termes de swing et d’énergie créatrice : Jean-Louis Rassinfosse (cb) et Félix Simtaine (dms), pilliers du jazz belge s’il en est. Ensemble, ces trois-là vont nous prouver que le trio pianoless a encore de sacrées belles heures devant lui.

23:41 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/04/2007

Concert de aNoo (photos de J. Van Der Plas)

toutes les infos à propos de ce concert page précédente...

 

A Noo 011
A Noo 021

A Noo 018

A Noo 019

A Noo 006

21:25 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2007

aNoo (Photos J. Van Der Plas)

Info au 04 / 247 73 36

centreculturelans@skynet.be

 

 

A Noo 022
001

Tournée Jazz Tour:  aNoo

Anu JUNNONEN: une vocaliste finlandaise en Belgique.

 

Propos recueillis par Claude LOXHAY

 

Comment une jeune Finlandaise diplômée en musique classique décide-t-elle de s’installer en Belgique et d’abandonner le piano pour le chant? La réponse: une rencontre marquante avec David Linx et des études au Conservatoire de Bruxelles fertiles en découvertes.

 

Vous avez d’abord étudié la musique classique en Finlande: comment avez-vous découvert la musique de jazz?

 

Tout d’abord, j’ai étudié le piano au Conservatoire de Lahti puis j’ai commencé à jouer de la flûte et du saxophone et c’est plutôt à ce moment-là que j’ai commencé à jammer avec mes copains en Finlande, à écrire de petites compositions et puis, j’ai découvert la musique de big band: mon père jouait dans l’orchestre local. Cette musique m’a marquée, j’ai participé à quelques stages de jazz avec Maria Schneider et Herb Pomeroy. Pendant tout ce temps, je me suis surtout exprimée au saxophone et à la flûte mais, parallèlement, j’ai toujours beaucoup chanté dans les chorales et d’autres petits projets. Cependant, je ne savais pas trop comment improviser avec la voix et puis, c’était plus facile de se cacher derrière un instrument.

 

Comment avez-vous décidé de venir vous installer en Belgique?

 

Après mes études, j’ai travaillé un an en Belgique et, pendant le Jazz Marathon de Bruxelles, j’ai eu l’occasion d’entendre David Linx que j’ai trouvé fantastique: j’ai compris que c’était la voie que je voulais suivre dans ma vie. L’année suivante, j’ai commencé des études au Conservatoire de Bruxelles avec David Linx mais aussi Diederik Wissels et Kris Defoort et j’ai suivi des stages de chant avec Deborah Brown et Fay Claassen.

 

Comment avez-vous décidé de fonder le groupe “a Noo”?

 

Tuur Florizoone étudiait en même temps que moi au Conservatoire de Bruxelles: je lui ai demandé de venir m’accompagner lors de mes cours dans la classe de David et on s’est mis à travailler à deux et on a fondé “Aa Noo” en 2002. Yves est un excellent batteur, très subtil, qui joue dans le groupe depuis le début. Yannick nous a rejoints, il y a un an, plus ou moins en même temps que Dree, le plus jeune dans le groupe: au trombone, il possède un son terrible et a plein d’énergie.

 

Comment s’est constitué le répertoire du groupe?

 

Les mélodies s’inspirent de différents courants musicaux, allant du jazz à la pop, en passant par des airs de folk et des chants de marins. La plupart des morceaux sont des compositions personnelles mais on joue aussi quelques arrangements de morceaux de folk finlandais.

 

Quels sont vos autres projets?

Je joue aussi au sein de l’Uppotukki Orchestra, avec le guitariste italien Giacomo Lariccia, le bassiste Nicolas L’Herbette et le batteur Samuel Rapalowich  et je participe également à un groupe a capella, autour de quatre voix de femmes, The Screaming Bitches Vocal Ensemble, avec Sophie Tassignon, Elena Dunkelman et Aurélie Lierman.

 

Les autres membres de “a Noo”:

 

Tuur Florizoone: la grande révélation de ces dernièrs années: avec Didier Laloy, Tuur a amorcé le retour en force de l’accordéon sur la scène des musiques actuelles, entre jazz et folk. A 17 ans, il part au Brésil avec son accordéon et découvre les percussions latinos avec Nana Vasconcelos. Il poursuit ensuite des études au Conservatoire de Bruxelles avec Diederik Wissels, Pirli Zurstrassen et Nathalie Loriers comme professeurs. Membre de l’orchestre Azeto de Pierre Vaiana, il forme ensuite le groupe Tricycle, avec Philippe Laloy et Vincent Noiret (album “King Size” avec Laurent Blondiau en invité). Il joue en duo avec Michel Massot ou Garrett List et vient d’enregistrer  avec l’ensemble Musicazur de Pirli Zurstrassen pour le label Igloo.

 

Dree Peremans: élève du trompettiste Serge Plume au Lemmensinstituut de Louvain, il étudie ensuite le trombone avec Marc Godfroid et Lode Mertens, deux membres du prestigieux Brussels Jazz Orchestra. Musicien freelance de la scène jazz, il s’est illustré dans d’autres contextes et a notamment enregistré pour le groupe Vaya con Dios.

 

Yannick Peeters: après avoir commencé à étudier la contrebasse avec Ricardo del Fra, Philippe Aerts et Nicolas Thys, elle suit les cours du Conservatoire d’Anvers, sous la direction de Piet Verbist. Elle s’est déjà produite, entre autres, avec Frank Vaganee et Kurt van Herck.

 

Yves Peeters: au Lemmensinstituut de Louvain, Yves a suivi les cours sous la direction de Dré Pallemaerts avant de participer à des master classes avec Billy Hart ou Jorge Rossi, le batteur de Brad Mehldau. Membre du quartet Jazzisfaction,  il a déjà enregistré deux albums avec le trompettiste Peer Baierlein, dont “Open Questions” pour le label De Werf.

 

 

23:52 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2007

Voici les photos de la magnifique prestation de Ali Ryerson. PHOTOS DE J. VAN DER PLAS

 

Vendredi 2 mars à 20h30

 

Ali Ryerson (flûte)

Charles Loos (piano)

Jan de Haas  (vibraphone)

 

Le retour tant attendu de cette alliance lumineuse entre la sonorité limpide de la flutiste américaine et le piano primesautier du Bruxellois. Une formule magique qui fit malheur dans les années ‘90 comme en témoignent les albums “Loos-Ryerson Quartet” avec Philippe Aerts et Jan de Haas, “Vagabondages” avec Steve Houben ou “No Wall No War” avec John Ruocco. Deux sensibilités à fleur de peau qui se sont affirmées, l’une auprès de monstres sacrés tels Kenny Barron et Roy Haynes (album “Blue Flute”), l’autre en d’incomparables duos avec Steve Houben ou Jean-Pierre Catoul.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

Ryerson 1

Ali Ryerson trio 02.03.07 015

de haas

Ali Ryerson trio 02.03.07 022

Ryerson2

21:40 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/01/2007

CONCERT DE S. GALLAND ET N. VERAS

 

photos Jimmy Van Der Plas

duo Galland-Veras 05.01.2005 005
duo Galland-Veras 05.01.2005 002

 

 

Rencontre au sommet entre les polyrythmies universelles de Stéphane Galland et les virtuosités sensibles du jeune guitariste brésilien


Né dans une famille de musiciens en 1969, Stéphane Galland a eu sa
première batterie à l'âge de trois ans. A l'âge de 9 ans, il décide de
suivre les cours de percussions classique au Conservatoire de Huy. A
l'âge de 17 ans, alors qu'il finit ses études secondaires, il est
diplômé de tous les cours classiques principaux. Il s'intéressera
fortement au jazz lorsqu'à 11 ans il commence a jouer avec des musiciens
de jazz, dont un tout jeune Eric Legnini. A 14 ans, il fera sa première
apparition TV aux côtés du violoniste Jean-Pierre Catoul. A 15 ans, il
suit différents cours et workshops avec entre autres les batteurs Dré
Pallemaerts, Bruno Castellucci, Aldo Romano, Joey Baron, et Billy Hart.
Ayant eu l'opportunité de jouer avec tous les grands noms du jazz belge
étant adolescent, il rechercha de nouvelles expériences en musique. En
1988, il rencontre le guitariste Pierre van Dormael et avec plusieurs
musiciens fonde le club "De Kaai", qui deviendra un laboratoire pour
toutes sortes d'expérimentations musicales. C'est là que naîtra le
projet Nasa Na, avec Pierre van Dormael, Stéphane, Fabrizio Cassol et
Michel Hatzigeorgiou qui après le départ de Pierre deviendra par la
suite le mythique Aka Moon qui avec plus de 10 ans d'existence a
enregistré plus de 10 albums avec de nombreux invités notamment indiens
et africains. Stéphane Galland est devenu un batteur très original,
reconnu pour sa créativité et sa maîtrise de rythmes très complexes,
influencés par différentes cultures musicales comme le jazz, les
musiques indienne et africaine, la pop et la musique classique. Stéphane
joue dans différents projets, dont entre autres Aka Moon, Greetings from
Mercury,  Bzzz Pük et le trio du guitariste brésilien Nelson Veras. Il a
également joué pour la chanteuse pop Axelle Red. Durant l'été 2003, il a
joué avec Joe Zawinul pour sa tournée européenne.


Né au Brésil, Nelson Veras s'est installé en France à 14 ans et a joué
avec Pat Metheny dans le film « Just a Dream » et s'est produit au
Festival de Paris. A 16 ans, il monte le Nelson Veras quartet avec
Michel Benita, Eric Barret et Aldo Romano, groupe avec lequel il joue au
festival de Marciac (première partie de Herbie Hancock), au festival de
jazz à Nice, Vannes et d'autres... Il joue très jeune avec de très
grands artistes (Gary Peacock, Aldo Romano, Hein van de Geyn, Lee
Konitz, Stefano Cantini, Jean-Louis Matinier, Renaud Garcia-Fons,
Stephano Di Batista, Linley Marthe...). En 2004, il joue et enregistre
avec Steve Coleman. Sa maîtrise de l'instrument ainsi que sa capacité à
jongler avec les rythmes et harmonies les plus complexes, associées à
une intelligence et une sensibilité musicales rares font de lui un des
jeunes guitaristes les plus étonnants de la scène internationale. Un
petit miracle... qui ne fera que grandir.

Claude Loxhay

23:48 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/01/2007

Phil Abraham 4 tet

Phil Abraham 4t 022

Phil Abraham 4t 010

     Photo de Jimmy Van Der Plas (F. Simtaine -I. Paduart)

Abraham%20Phil01

 

Après son trio avec le guitariste français Fred Favarel et ses deux passages au sein de l’hexagonal Orchestre National de Jazz, Phil Abraham revient à cette formule en quartet chère à ses débuts. Aux pianistes Ron van Rossum (album “At the Sugar Village”) et Michel Herr  (albums“Stapler” et “En public”), succède le fin mélodiste Ivan Paduart, déjà présent sur ce “K.Fée Live” enregistré dernièrement à Mons. A la batterie, Félix Simtaine que le Montois a déjà croisé au sein d’Act Big Band et de Tentamarre. Une formation qui marie swing et sens mélodique pour cet adepte du “jazz pur”.

Claude LOXHAY (J@zz@round)

 

Sam Gerstams à la contrebasse

Félix Simtaine à la batterie

Ivan Paduart au piano

 

En première partie un Trio liégeois : Wang Wei

21:51 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/12/2006

Reggie Washington: le kid de New York.

 

Reggie Washington a baigné dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Ses parents écoutaient aussi bien du gospel, du R&B que du jazz. Sa soeur, violoniste, est professeur de musique à New York et son frère est un batteur de renommée internationale. A 44 ans, le bassiste natif de New York a croisé la route des plus grands, de Steve Coleman à Ravi Coltrane. Depuis l’été 2005, il est devenu l’un des musiciens les plus sollicités dans notre pays. Le 5 janvier prochain, il sera au Centre Culturel d’Ans, en trio avec deux protagonistes du jazz belge: Stéphane Galland, le batteur d’Aka Moon et Nicolas Kummert, le saxophoniste du groupe Quatre.

Claude LOXHAY

 

Vous avez connu une très longue expérience musicale aux Etats-Unis, quelles ont été, pour vous, les rencontres les plus importantes?

C’est une question difficile parce que j’ai eu des expériences musicales très variées et chacune était importante à sa façon. J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer avec Oliver Lake comme avec Steve Coleman qui développe un tout autre langage et possède un univers très personnel. J’ai croisé la route de beaucoup d’autres musiciens: Don Byron, Brandford Marsalis, Arthur Blythe, Roy Hargroove, Lester Bowie, Chico Hamilton avec qui j’ai joué pendant quinze ans. Chaque expérience a eu son importance et a nourri ma musique actuelle.

Comment vous est venue l’idée de venir jouer ici en Belgique?

L’amour d’une femme d’abord. Ensuite, la Belgique est un carrefour par rapport aux autres pays comme la France. Il y a ici un contexte très libre, une atmosphère propice à la création musicale: on peut plus facilement laisser sa personnalité s’exprimer. Le public est réceptif, il apprécie la musique. J’aime ce sens de l’écoute qu’on ne trouve pas fatalement ailleurs. Quand je suis arrivé à Bruxelles durant l’été 2005, j’ai voulu rencontrer les jeunes “cats” comme Nicolas Kummert ou Robin Verheyen mais aussi les plus anciens comme Erwin Vann, Pierre Van Dormael, Michel Hatzigeorgiou ou Dré Pallemaerts. Quand on vient de New York, on peut trouver de l’énergie partout.

Comment avez-vous rencontré Erwin Vann et Stéphane Galland?

J’ai rencontré Stéphane Galland, il y a quelques années, alors que je jouais avec David Gilmore au sein du Five Elements de Steve Coleman, à Bruxelles. Quand je l’ai entendu, je me suis dit: “Who’s this guy?” Sa technique m’a vraiment impressionné. Erwin, je l’ai rencontré l’année dernière. Nous avons la même maison de management. C’est un excellent saxophoniste. J’avais entendu son album “Lets call Ed”, qu’il a enregistré avec Michel Hatzi, Jozef Dumoulin et Dré Pallemaerts. J’aimais beaucoup sa façon d’aborder le ténor. Nous avons décidé de développer un projet ensemble, avec Stéphane à la batterie. Nous jouons plusieurs de mes compositions, des thèmes d’Erwin, de Wayne Shorter ou de Marcus Miller mais aussi un répertoire moins conventionnel comme cette chanson de Serge Gainsbourg qui figure sur notre album live. C’est Stéphane qui m’a fait découvrir ce morceau et j’ai tout de suite pensé que nous pouvions l’intégrer à notre répertoire. Nous avons fait plusieurs concerts avec ce trio en octobre 2005 et nous allons refaire une tournée pour le Jazz Tour en janvier prochain. Pour certaines dates, Nicolas Kummert, un très bon jeune saxophoniste, remplace Erwin. Il s’est bien approprié notre répertoire et je l’aime beaucoup aussi.

Sur votre album “A Lot of Love, Live”, on vous entend aussi, en trio,  avec Ravi Coltrane...

Oui, c’est mon autre trio. Je connais Ravi depuis très longtemps et Gene Lake est vraiment “mon” batteur. Nous avons joué ensemble à Washington et fait une tournée en Europe: nous avons notamment joué à Liège à la Soundstation mais les plages du disque ont été enregistrées au Sounds à Bruxelles. Nous jouons plusieurs de mes compositions ainsi que des thèmes de Wayne Shorter ou de Bill Frisell. Ravi possède une énergie très communicative, mais c’est aussi le cas d’Erwin Vann et de Nicolas Kummert. Ces deux trios me permettent de m’exprimer pleinement, aussi bien à la contrebasse qu’à la basse électrique.

 

washington_2

A écouter:

Reggie Washington, “A Lot of Love, Live: my trios”, Jammin’colors (Bang Music)

 

La version intégrale de l’interview paraîtra dans Le Journal du Mardi du 19 décembre et sera disponible dans le n° 27 de J@zz@round, dès la semaine suivante, à la Médiathèque, Place Cathédrale.

20:02 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/10/2006

Concert Jazz Al'Trappe

 

Charly D'Iverno : Guitare

Jean Borlée : Contrebasse

Yves Baibay : Batterie

Jan de Haas : Vibraphone

Pascale Elia : Chant


Emule d'Ella Fitzgerald et de Sarah Vaughan, Pascale Elia a fait ses débuts
au sein du Big Band de Liège. Par après, elle a mené sa carrière personnelle
auprès de musiciens comme Stéphane Martini, Robert Jeanne ou Mimi Verderame.
Dans un répertoire mêlant jazz et bossa, la voici avec Charly D'Inverno,
présent au dernier Jazz à Liège avec Sona Dal Vivo et le très demandé Jan de
Haas qu'on découvrira ici au vibraphone. Le charme mélodique à l'état pur.

Claude Loxhay     Photos Jimmy Van Der Plas

Pascale Elia 5t 001

Pascale Elia 5t 018 copie

12:26 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/10/2006

Micheline Pelzer à Ans

 

Photos de Jimmy Van Der Plas

Micheline Pelzer

Micheline_pelzer_5t_6.10.06_012
 

23:04 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/09/2006

 

Micheline_pelzer_5t_6.10.06_008

Micheline_pelzer_5t_6.10.06_024

Micheline Pelzer Quintet:

 

Olivier Bogé : Sax Alto

Yves Brouqui : Guitare

Alain Jean Marie : Piano

Stephane Persiani : Contrebasse

Micheline Pelzer : Batterie

Longuement applaudie par le public du festival de Dinant, Micheline Pelzer
nous revient avec un quintet de dimension internationale. Au piano,
l'immense Alain Jean-Marie, compagnon de route de Barney Wilen comme d'Abbey
Lincoln mais aussi maître d'oeuvre de superbes duos avec Michel Graillier ou
Orsted Pedersen. A la guitare, un émule de René Thomas; à l'alto, une des révélations de la scène française et, à la basse, un musicien expérimenté,
accompagnateur d'Art Farmer comme de Wayne Shorter: un must à ne pas rater.  Claude Loxhay

 


Photos

de Jimmy Van Der Plas 

Micheline_pelzer_5t_6.10.06_009

 

 

 

10:37 Écrit par JAZZ AL'TRAPPE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |